Vétérans, anciens résistants, acteurs et témoins du Débarquement en Normandie

Contenu

Adrien BOIVIN, soldat du Régiment de la Chaudière

 

Né le 30 mars 1923 à Kénogami, Québec
Adrien Boivin appartient à une famille de onze enfants. Il est scolarisé jusqu’à sa 9e année commerciale. Sa formation ne pouvant être continuée qu’en dehors de la région, son père manque d’argent pour lui permettre de continuer ses études. Il complète donc sa formation en autodidacte en suivant de nombreux cours, en sciences humaines notamment.

Adrien Boivin a commencé comme simple soldat et terminé la campagne d’Europe en tant que caporal. De retour au Canada fin décembre 1945, Adrien Boivin s’enrôle en 1948 comme sous-officier breveté.
Il s’enrôle en 1938, à l’âge de 15 ans, dans la Réserve (Régiment du Saguenay) et en 1940 dans les forces actives canadiennes. Il arrive en Angleterre en 1943, où il rejoint le Régiment de Maisonneuve (2e Division). Il débarque en France le 6 juillet 1944, à Courseulles-sur-Mer et rejoint le Régiment de la Chaudière quelques semaines plus tard. Capturé par les Allemands en octobre 1944 à Oostburg au nord de la Hollande, il est détenu pendant dix jours à Knokke, au nord de la Belgique, avant d’être libéré par les troupes canadiennes.

 

Au cours de sa carrière militaire, il acquiert tous les grades de simple soldat à celui de lieutenant-colonel. De 1940 à 1958, il suit de nombreux cours militaires. Il commande le Régiment du Saguenay de 1962 à 1967. De 1964 à 1967, il est instructeur sur le cours d’État-major de la Milice. Il est nommé lieutenant-colonel honoraire de son régiment en 2001 et colonel honoraire en novembre 2004. Aide de camp du lieutenant gouverneur de la province Paul Comtois de 1964 à 1966, il occupe la même fonction avec son successeur, Hughes Lapointe, de 1966 à 1967.

Après la guerre

1946-1951 : Alcan - Analyste de méthodes de travail (Études du mouvement)
1951-1954 : Defence Construction Ltd. Responsable de l’administration du bureau
de surveillance de construction de la base aérienne de Bagotville
1954-1969 : Société Centrale d’Hypothèques - Chef inspecteur de conformité
1969-1973 : Ministère de la Justice du Québec - Directeur de la prison de Chicoutimi
1973-1976 : Directeur régional du service de détention
du Saguenay-Lac St-Jean, Côte-Nord (4 prisons)
1976-1977 : Responsable provincial des programmes occupationnels des détenus
1977-1981 : Adjoint administratif au Directeur
du Service de détention (Ressources humaines)
1981 : Retraite du service

Médailles
Étoile de 1939-1945
Étoile France-Allemagne
Médaille de la Défense
Médaille canadienne du volontaire
Médaille de la guerre 1939-1945
Médaille du Centenaire du Canada (1967)
Médaille d’efficacité canadienne

“En juillet 1944, à bord du navire qui nous approchait des côtes normandes, je ressentais une très forte émotion. Je songeais aux ancêtres venus il y a trois siècles qui avaient bâti ce pays qui est le mien aujourd’hui. Par goût de l’aventure et par patriotisme, je venais les remercier de nous avoir laissé leur langue, leurs chansons, etc. et j’offrais à mon tour, ma contribution pour les libérer du joug allemand.”

Télécharger sa fiche portrait (format pdf - 235.1 ko - 18/04/2019)


Born in March 30, 1923 in Kenogami, Quebec
Adrien Boivin belonged to a family of eleven children. He stayed in school until grade 9. His education could only be continued outside of his region, and his family did not have the means to finance his studies. He was self-taught thereafter and took several courses, especially in Social Sciences.
In 1938 at the age of 15, Adrien Boivin enrolled in the Reserve (Régiment du Saguenay), and in 1940 in the active Canadian Army. He arrived in England in 1943 were he joined the Régiment de Maisonneuve (2nd Division). He landed in France at Courseulles-sur-Mer on July 6, 1944, and joined the Régiment de la Chaudière a few weeks later. He was captured by the Germans in October 1944 at Oostburg in the north of Holland. He was held for ten days at Knokke, in the north of Belgium, before being liberated by Canadian troops. Adrien Boivin started as a Private and ended the European campaign as a Corporal. Adrien Boivin returned to Canada at the end of December 1945, and in 1948 enrolled as a Warrant Officer. During his military career, he achieved all ranks from Private to Lieutenant-Colonel. From 1940 to 1958, he took many military courses. He commanded the Régiment de Saguenay from 1962 to 1967. From 1964 to 1967, he was an instructor of the Militia Staff Officers’course. In October 2001 he was named Honorary Lieutenant-Colonel of his regiment, and Honorary Colonel in November 2004. He was appointed Aide-de-Camp to Quebec’s Lieutenant Governors Paul Comtois (1964 to 1966) and Hughes Lapointe (1966 to 1967).

After the War

1946-1951 : Alcan – Work methods analyst
(Movement studies)
1951-1954 : Defence Construction Ltd. Head
of Administration for the Construction Surveillance
Office at the Bagotville airfield
1954-1969 : Central Morgage and Housing
Corporation – Head Compliance Inspector
1969-1973 : Quebec Ministry of Justice
Director of the Chicoutimi Prison
1973-1976 : Correctional Services Regional
Director for Saguenay-Lac St. Jean, Côte Nord
(4 prisons)
1976-1977 : Provincial head for prisoner
occupational programmes
1977-1981 : Administrative assistant to the
Correctional Services Director (Human Resources)
1981 : Retired

Medals
1939-45 Star
France - Germany Star
Defence Medal
Canadian Volunteer Service Medal
War Medal (1939-45)
Canadian Centennial Medal
Efficiency Medal
Canadian Forces Decoration

“In July 1944, aboard the ship bringing us to the Normandy coast, I felt a very strong emotion. I thought of my ancestors who three centuries ago came and built the country which today I call mine. Through a taste for adventure and patriotism, I had come to thank them for leaving us their language, their songs, etc. and to offer in turn my contribution to their liberation from the German yoke.”

Download his portrait file (format pdf - 235.1 ko - 18/04/2019)