Blaireau et dégâts dans les cultures de maïs

Contenu

Blaireau et dégâts dans les cultures de maïs

 

Le blaireau (Meles meles) est un mammifère sauvage présent sur l’ensemble du territoire du département du Calvados, chassable, ni protégé ni déclaré nuisible, qui peut occasionner des dommages importants aux activités agricoles et plus particulièrement à la culture de maïs (consommation des épis de maïs à partir du stade laiteux et potentiellement jusqu’à la récolte). Ces dégâts ne sont pas indemnisés. Ils peuvent donc présenter un préjudice financier significatif pour les agriculteurs concernés lorsque les surface de maïs détruites sont conséquentes.

La limitation des dégâts agricoles et des autres nuisances occasionnées par le blaireau a été ciblée comme un enjeu dans le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique 2014-2020 (SDGC) approuvé le 1er juillet 2014.

Un dispositif pérenne, soumis préalablement à la consultation du public dans les conditions fixées par le code de l’environnement, a été institué par arrêté préfectoral du 30 avril 2015. Il encadre les mesures de régulation par piégeage de la population de blaireau dans un secteur défini en cas de dégâts significatifs aux cultures de maïs.

Le seuil de déclenchement de ce dispositif est actuellement le suivant :
- surface de maïs détruite dans l’exploitation agricole, objet de la déclaration de dommages, d’au moins 0,5 hectare et dégâts occasionnés dans au moins 50 % des exploitations de la commune concernée

Depuis 2015, 12 déclarations de dégâts ont été adressées par des agriculteurs à la direction départementale des territoires et de la mer du Calvados. Le dispositif départemental n’a jamais été déclenché (aucune opération administrative de régulation).

La première raison (60%) du non déclenchement du dispositif départemental est due à l’absence de dégâts occasionnés par des blaireaux dans au moins la moitié des exploitations agricoles de la commune concernée. Le second motif (40%) de non déclenchement du dispositif concerne l’insuffisance des dégâts (surface de maïs détruite inférieure à 0,5 hectare).

La réforme territoriale (fusion importante de communes dans le Calvados) rend difficile voire impossible l’application du dispositif départemental dans certains secteurs du département (nouvelles communes de taille très importante).

Conformément aux dispositions de l’article 6 de l’arrêté préfectoral du 30 avril 2015 (présentation des bilans annuels en Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage, modification du dispositif), un groupe de travail réunissant la direction départementale des territoires et de la mer du Calvados, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, la Fédération Départementale des Chasseurs du Calvados, la Chambre d’Agriculture du Calvados, le Comité Régional d’Etude pour la Protection et l’Aménagement de la Nature en Normandie, le Groupement Régional des Associations de Protection de l’Environnement de Normandie et des représentants des lieutenants de louveterie du Calvados, a proposé le 3 octobre 2018 une modification du seuil de déclenchement du dispositif départemental afin que celui puisse effectivement être mis en œuvre lorsque des dégâts significatifs ont été occasionnés par des blaireaux dans des cultures de maïs. La mise en œuvre de cette proposition nécessite une modification de l’arrêté préfectoral du 30 avril 2015.

Conformément aux dispositions de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement sur la participation du public aux décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement, une consultation du public a eu lieu du 23 février 2019 au 17 mars 2019 inclus.

Vous pouvez consulter les documents relatifs aux dégâts de blaireau dans les cultures de maïs en cliquant sur les liens suivants :
-  arrêté préfectoral du 12 juin 2019 (format pdf - 390.7 ko - 08/07/2019)
-  rapport motivant la décision préfectorale (format pdf - 142.2 ko - 08/07/2019)
-  synthese des obsevations de la consultation du public (format pdf - 57.5 ko - 08/07/2019)

Vous pouvez accéder au formulaire de déclaration des dégâts en cliquant sur le lien suivant :
-  formulaire de déclaration des dégâts (format pdf - 60.8 ko - 08/07/2019)