Agriculture, environnement, forêt

Contenu

Chèque énergie : l’Etat accompagne les ménages à revenus modestes pour payer leurs factures d’énergie

 

1,3 millions de bénéficiaires du chèque énergie n’ont pas encore utilisé leur chèque énergie.

 

Le ministère de la Transition écologique et solidaire relance une campagne de communication par e‑mail et par courrier jusqu’à fin novembre. Si cela est nécessaire, une 2e campagne pourrait être mise en place début 2019.

Pour rappel :

  • L’utilisation du chèque énergie court jusqu’au 31 mars 2019 ;
  • En cas de perte, les bénéficiaires peuvent demander la réémission du chèque énergie sur le site Internet Chèque énergie ;
  • Pour bénéficier de protections supplémentaires (par exemple, protection contre les réductions de puissance pendant la trêve hivernale, gratuité de la mise en service et de l’enregistrement du contrat, etc.), il est important que les bénéficiaires utilisent les attestations qui sont jointes au courrier chèque énergie auprès de leur fournisseur de gaz et d’électricité.

Déploiement du dispositif d’aide spécifique pour les résidences sociales

Les résidences sociales dont les résidents ne disposent pas de la jouissance privative de leur logement (au sens de la taxe d’habitation), font l’objet d’un dispositif spécifique ; leurs résidents qui ne sont pas assujettis en propre à la taxe d’habitation, ne reçoivent en effet pas de chèque énergie. Dans ce cas, ce sont les gestionnaires qui font la demande d’aide auprès de l’Agence de services et de paiement (ASP).

Les dispositions sur les résidences sociales sont stabilisées dans un décret. Elles permettent de mettre en place un dispositif exceptionnel pour 2018, et de simplifier le dispositif de demande d’aide pour les gestionnaires.

Les gestionnaires de ces résidences sociales peuvent remplir le formulaire de demande d’aide et l’annexe qui l’accompagne sur le site Internet Chèque énergie, dans une rubrique spécifique dédiée aux résidences sociales.

+ d’infos.

Le dépliant.