Contenu

Délinquance et sécurité routière dans le Calvados : les résultats de l’année 2013

 

Le 31 janvier 2014, le préfet Michel Lalande, a présenté les résultats de la délinquance et de la sécurité routière en 2013 pour le département du Calvados.

 

Chiffres de la délinquance

En 2013, le nombre de faits constatés par les services de police et de gendarmerie dans le Calvados a diminué de -0,15 % depuis un an et de - 26,14 % depuis 10 ans.
On enregistre une baisse de 5,85 % du nombre de mineurs mis en cause (1770 mineurs en 2013 contre 1 880 mineurs en 2012) et une très faible hausse (0,12 %) du nombre d’infractions liées au trafic, à la revente et à l’usage de stupéfiants.
Concernant les atteintes aux biens, elles sont en évolution contenue (+1,90 % de cambriolages contre +5,69 % au niveau national), les vols de véhicules sont en baisse (-12,43 % dans le Calvados contre +0,52 % au niveau national).
Les taux d’élucidation (rapport entre faits constatés et faits élucidés sur une année) sont en hausse dans le département.

2014 verra la création de deux zones de sécurité prioritaire (ZSP), installées le jeudi 30 janvier 2014 à Caen et Hérouville Saint-Clair, elles sont destinées à lutter en profondeur contre les formes les plus ancrées de la délinquance. Ces deux ZSP vont permettre d’amplifier le dialogue entre l’ensemble des acteurs concernés : services de l’État, collectivités, bailleurs, associations et la poursuite des liens étroits avec le Parquet.

Chiffres de la sécurité routière

En 2013 le Calvados totalise le plus faible nombre de tués jamais enregistré (26 tués contre 39 en 2012 soit -33,3%). Dans la catégorie des usagers vulnérables on enregistre 8 tués en 2013 contre 12 en 2012, et avec 10 tués en 2013, les moins de 24 ans enregistrent un nombre inférieur à celui de 2012 (14 tués).
25 accidents mortels ont eu lieu sur l’ensemble du réseau routier : 2 accidents mortels sur autoroutes, 3 sur routes nationales, 15 sur routes départementales et 5 sur voies communales.
A noter que les 3 causes principales d’accidents corporels restent le refus de priorité, la vitesse et l’alcool.
De très nombreuses actions de prévention ont été menées en 2013 par la cellule sécurité routière et l’ensemble de ses partenaires (forces de l’ordre, associations, collectivités locales, intervenants départementaux de sécurité routière, établissements scolaires, entreprises, etc) dans le cadre du plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). En 2013 la prévention des risques liés à la conduite après consommation d’alcool et/ou de stupéfiants a été au cœur des actions de sensibilisation via des campagnes de communication, diffusion d’outils d’information, interventions auprès de tous publics : les jeunes, dans les entreprises et auprès des seniors.

Lire le dossier de presse (format pdf - 262.2 ko - 31/01/2014)