COVID-19 | Dans le Calvados

Contenu

Évolution de la prise en charge des tests de dépistage du COVID à partir du 15 octobre 2021

 

Comme annoncé par le Président de la République le 12 juillet dernier, la fin de la gratuité générale des tests de dépistage du Covid-19 sera mise en œuvre le 15 octobre 2021. A compter de cette date, les tests RT-PCR et les tests antigéniques ne seront plus systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie comme c’est le cas depuis le début de la crise sanitaire.

Le Gouvernement continue ainsi à encourager à la vaccination, qui constitue la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres et la clé de la sortie durable de crise.

Tout au long de l’épidémie, grâce à la mobilisation des hôpitaux et des professionnels de santé de ville, la France a renforcé sa stratégie de dépistage.

Notre pays est depuis l’été 2020 l’un de ceux qui testent le plus par habitant en Europe. Plus de 150 millions de tests ont ainsi été réalisés depuis mars 2020, dont 6 millions par semaine au mois d’août, en lien avec l’extension des conditions d’utilisation du passe sanitaire. Entre 3,5 millions et 4 millions par semaine le sont encore ces dernières semaines.

 

Quels sont les cas de prise en charge des tests ?

À partir du 15 octobre 2021, afin de maintenir un accès facilité au dépistage pour les personnes symptomatiques ou contact à risque, continueront à bénéficier d’une prise en charge les personnes :

  • ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à lavaccination ;
  • mineures ;
  • identifiées dans le cadre du contact-tracing fait par l’Assurance maladie ;
  • concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les Agences régionales de santé ou au sein des établissements de l’éducation nationale par exemple ;
  • présentant une prescription médicale ;
  • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois.

Quels tests permettent l’obtention d’un passe sanitaire ?

Un résultat de test négatif constituera toujours une preuve utilisable pour l’obtention d’un passe sanitaire.
Les tests RT-PCR et les tests antigéniques continueront à être reconnus, dans la limite actuelle de leur durée de validité de 72h.

A compter du 15 octobre, les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne seront plus reconnus comme preuve pour le passe sanitaire. Ce dispositif avait en effet été déployé temporairement au cours de l’été, afin d’accompagner l’extension de l’utilisation du passe sanitaire. Les autotests réalisés sans supervision restent accessibles pour un suivi individuel mais ne donneront toujours pas accès au passe sanitaire.

Quel est le prix des tests ?

À partir du 15 octobre 2021, la réalisation d’un test sera, de principe, à la charge de la personne.
Les prix à régler seront identiques à ceux actuellement pris en charge par l’Assurance maladie. Ils varient en fonction du type de test (RT-PCR ou test antigénique), du professionnel qui les réalise, du jour et du lieu où ils sont effectués (semaine/dimanche, domicile/cabinet, métropole ou outre-mer etc.).
Ainsi :
→ Pour les tests RT-PCR, réalisés par des laboratoires de biologie médicale, le tarif de référence sera de 43,89 euros.
→ Pour les tests antigéniques (TAG), le tableau ci-dessous présente les différents cas de figure :

Téléchargez le dossier de presse (format pdf - 212.9 ko - 14/10/2021)