Contenu

Frank TOWERS : un infatigable ambassadeur de l’amitié franco-américaine

 

Originaire du Vermont, Frank TOWERS est né le 13 juin 1917. Vétéran américain, il est un ardent défenseur des valeurs de paix et de liberté en mémoire de ses frères d’armes tombés au combat.

 

Frank TOWERS : un infatigable ambassadeur de l'amitié franco-américaine

L’opération Cobra et la bataille de Mortain

Nommé lieutenant au sein de la 30e division d’infanterie US, il débarque, le 13 juin 1944, jour de ses 27 ans, à Vierville-sur-Mer. Affecté à la compagnie M du 120e régiment, comme chef de section mortier, il devient rapidement agent de liaison.
Pendant l’opération Cobra et la Bataille de Mortain, il assure, jour et nuit, les transmissions des positions des troupes entre les quartiers généraux du régiment et ceux du bataillon.
Durant ces offensives, il est blessé deux fois et porte encore dans la joue un éclat d’obus. Pour ces blessures reçues au combat, il reçoit deux Purple Heart.
Ses combats le mènent à Domfront, Evreux, dans les Ardennes, puis en Belgique, en Hollande et enfin en Allemagne jusqu’à l’armistice. Après la guerre, il passe plusieurs années en Allemagne dans les bases américaines. Il termine sa carrière militaire avec le grade de major.
Depuis il est président et historien de l’association des vétérans de la 30e division d’infanterie US. il est aussi créateur et administrateur du musée de la seconde guerre mondiale de Camp Blanding en Floride, là où se sont entraînés plusieurs divisions américaines avant de partir pour l’Angleterre.

Un ambassadeur de la paix, du souvenir et de l’amitié franco-américaine

Depuis 1984, Frank TOWERS revient en Normandie, tous les deux ans, pour se recueillir dans les deux cimetières américains où reposent ses camarades : Colleville-sur-Mer et Saint-James. Il se rend régulièrement dans les écoles françaises et américaines pour rencontrer des jeunes et leur porter ce message de la paix, du souvenir et de l’amitié franco-américaine.
Il affirme sans relâche l’amitié profonde qui unit nos deux pays auprès des jeunes et des médias américains. En remerciement, le Préfet de la Manche lui a remis une authentique borne de la liberté qui se trouve maintenant dans le parc du musée.

Le co-fondateur des Fleurs de la Mémoire

En 2000, il devient co-fondateur de l’association les Fleurs de la Mémoire. Cette association confie à chacun de ses membres le soin de fleurir les tombes des soldats qui reposent dans les cimetières américains en Normandie.
En avril 2010, il est revenu en Normandie pour célébrer le 10e anniversaire des Fleurs de la Mémoire. Puis en 2012 pour le congrès de Vire. Il a l’intention d’être présent pour les cérémonies du 70e anniversaire.

Décorations

  • Chevalier de la Légion d’honneur ;
  • Croix de guerre 1939-1945 ;
  • Médaille commémorative de la Bataille de Normandie ;
  • La Purple Heart ;
  • La médaille de Bronze ;
  • La Fourragère belge ;
  • La Croix du souvenir de Hollande ;
  • La médaille de la Reine de Hollande.