Contenu

Hébergement d’urgences des personnes sans abri

 

Au seuil de l’hiver, les services de l’Etat et leurs partenaires rappellent l’organisation existante pour l’hébergement d’urgence des personnes sans abri.

Dès la fin de l’année 2012, le gouvernement a affirmé sa volonté de sortir définitivement de la logique de gestion au thermomètre du dispositif de prise en charge des personnes sans abri.
La mise en œuvre de cet objectif, amorcée avec l’élaboration concertée des projets territoriaux de sortie de l’hiver, s’est notamment traduite dans le Calvados par le maintien à l’issue du plan hivernal 2012-2013 de 50 places d’hébergement d’urgence.

 

Toutefois, les conditions climatiques extrêmes restent des facteurs de risques pour la santé des personnes sans abri et il convient d’adapter l’aide apportée pendant l’hiver, notamment pour les personnes sans domicile qui ne font appel au dispositif qu’en cas de vague de très grand froid.

Plan hiver 2013-2014 dans le Calvados

Le plan hiver 2013-2014 en faveur des personnes sans abri, piloté par l’Etat, couvre la période du 1er novembre 2013 au 31 mars 2014.
Cette période correspond à la veille saisonnière définie par le guide national.
Des conditions météorologiques particulières pourront justifier une activation anticipée ou son maintien au-delà du 31 mars 2014.

Au niveau départemental, l’activation de la veille saisonnière, s’accompagne d’un renforcement global du dispositif d’accueil et d’hébergement, avec notamment :

  • le renfort d’un écoutant supplémentaire au numéro d’urgence 115, qui assure sa mission de veille et d’orientation sur l’ensemble du département du Calvados,
  • l’activation de places d’hébergement complémentaires, réparties sur l’ensemble du département, mises à disposition par des collectivités locales ou des organismes à but non lucratif (places d’initiatives locales),
  • une mobilisation renforcée des associations caritatives, permettant d’étendre leurs actions traditionnelles de soutien aux personnes démunies à travers leur intervention d’accueil en journée et d’aide alimentaire.

Sur l’agglomération caennaise

Capacité d’hébergement
A la sortie de l’hiver précédent, 47 places ont été pérennisées (23 places d’extrême urgence généralistes et 24 places d’urgence labellisées ‘demandeur d’asile’) et il n’est donc pas prévu comme les années précédentes d’ouverture de places sur l’ensemble de la période hivernale.
L’agglomération caennaise compte maintenant tout au long de l’année 58 places d’extrême urgence gérées conjointement par le 115 et la maraude.
Au cours des épisodes de grand froid, en cas de passage du département en vigilance orange ou rouge (carte météo-france), le Préfet mobilisera des places complémentaires aux seins des structures existantes ou en utilisant si besoin d’autres locaux.

Veille sociale
L’accueil de jour « la Boussole », géré par le CCAS de Caen, adaptera également des horaires d’ouverture au cours des épisodes de grand froid (suspension de la fermeture méridienne et fermeture le soir au-delà des 17h45 si nécessaire).
L’équipe maraude de l’association ACSEA-Trait d’union est renforcée pendant les 5 mois d’hiver. De plus la réorganisation des attributions entre le 115 et la maraude permet à cette dernière de renforcer significativement son rôle de samu-social allant vers les personnes et favorisant la prévention des situations à risques.

Aide alimentaire
Concernant l’aide alimentaire, le partenariat des associations caritatives (croix rouge, restaurants du cœur, banque alimentaire, secours catholique, …) assure des distributions quotidiennes de repas froids et de boissons chaudes. Le restaurant social assure la délivrance d’un repas chaud quotidien servi dans de bonnes conditions.

Sur le reste du département, un dispositif spécifique est également déployé.

Cette année encore sont ainsi activées des capacités d’accueil sur l’ensemble du département, via la mise à disposition de XX places d’initiatives locales par les collectivités locales ou les hôpitaux :
Mairie et CCAS : capacité de 34 places disponibles (2 à Breteville-sur-Laize, 4 à Hermanville, 2 à Thury-Harcourt, 1 à Livarot, 2 à Condé-sur-Noireau, 1 à Saint-Pierre-sur-Dives, 3 à Falaise, 2 à Vassy, 3 à Dives-sur-Mer, 2 à Merville-sur-Mer, 1 à Juaye-Mondaye, 11 à Trouville)
Hôpitaux : une dizaine de places mobilisables : une à Falaise, deux à Vire et sept à Equemauville

Sur la ville de Bayeux

En termes d’hébergement, comme l’année passée, des mises à l’abri seront proposées pour le public connu localement, via la mobilisation de nuitées d’hôtel. Les personnes de passage seront orientées prioritairement sur Caen.
En termes de veille sociale, la Croix Rouge renforce son activité « accueil de jour », avec une ouverture en soirée permettant la distribution de repas, et réactive pendant toute la période hivernale son service de maraude.

Sur la ville de Lisieux

Les mises à l’abri sont également proposées pour le public connu localement, via la mobilisation de nuitées d’hôtel. Les personnes de passage sont orientées prioritairement sur Caen.
L’antenne de Lisieux de la Croix Rouge assure une ouverture quotidienne de la « boutique solidarité », avec une possibilité de repas le soir. De plus, les maraudes sont organisées presque quotidiennement.


Le suivi de l’ensemble de ce dispositif hivernal est assuré par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Calvados, avec l’appui du 115 qui dispose quotidiennement des informations relatives à l’occupation des places, permettant ainsi d’assurer le lien avec la maraude de l’agglomération caennaise et les services d’accueil sur le reste du département.

Niveaux de mobilisation

Le plan hivernal comporte trois niveaux de mobilisation définis en fonction des conditions climatiques. A chacun de ces niveaux correspond un renforcement de la mobilisation hivernale. Les préconisations sont actualisées quotidiennement par Météo France :

  • Niveau 1 : Dispositif « PÉRIODE DE TEMPS FROID » Ce niveau 1 correspond à une situation météorologique prévoyant des températures ressenties minimales dans la journée comprises entre – 5° C et – 10° C.
  • Niveau 2 : Dispositif « ATTENTION PÉRIODE DE GRAND FROID » Ce niveau 2 correspond à une situation météorologique prévoyant des températures ressenties minimales dans la journée comprises entre – 11° C et – 17° C.
  • Niveau 3 : Dispositif « ATTENTION PÉRIODE DE FROID EXTRÊME » (le recours aux lieux publics) Ce niveau 3 correspond à des températures ressenties minimales dans la journée inférieures à – 18° C.

Pour en savoir plus :


Site du Ministère des affaires sociales et de la santé