Contenu

La gendarmerie

 

La gendarmerie est une force armée instituée pour veiller à l’exécution des lois.

 

Ses missions

La gendarmerie nationale est une force armée instituée pour veiller à l’exécution des lois. La police judiciaire constitue l’une de ses missions essentielles. La gendarmerie nationale est destinée à assurer la sécurité publique et l’ordre public, particulièrement dans les zones rurales et périurbaines, ainsi que sur les voies de communication.

Elle contribue à la mission de renseignement et d’information des autorités publiques, à la lutte contre le terrorisme, ainsi qu’à la protection des populations. Elle participe à la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la nation, notamment au contrôle et à la sécurité des armements nucléaires. L’ensemble de ses missions, civiles et militaires, s’exécute sur toute l’étendue du territoire national, hors de celui-ci en application des engagements internationaux de la France, ainsi qu’aux armées. (article 1er de la loi du 3 août 2009).

Au final, tout en rattachant la gendarmerie au ministère de l’intérieur, cette loi conforte le concept qui fonde la gendarmerie, c’est à dire : une force armée, investie principalement de missions civiles visant à assurer la sécurité publique et l’exécution des lois, dont le statut militaire permet de garantir la continuité de son action sur 95% du territoire au profit de 50% de la population, et dont lescapacités militaires sont particulièrement essentielles en situation de crise.

Les missions générales qui incombent à la gendarmerie, comme à la police nationale, ont été précisées par la loi n°95-73 du 21 janvier 1995 d’orientation et de programmation relative à la sécurité ainsi que par la loi n°2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure. Ces missions peuvent être regroupées en trois grandes catégories :

  • La police d’ordre (police administrative) : Elle vise à préserver la sécurité publique et la paix publique, ainsi qu’à rétablir l’ordre lorsqu’il est troublé. Entrent dans cette catégorie beaucoup de missions de police : maintien et rétablissement de l’ordre, sécurité routière, police de l’air, des frontières et des ports, police sanitaire, police rurale, etc... la police d’information (renseignement) : Il s’agit de la mission générale de renseignement et de l’information des autorités publiques, mais également de la surveillance de groupes susceptibles de porter gravement atteinte à l’ordre public. Dans le second cas, cette mission est principalement assurée par la direction centrale du renseignement intérieur de la police nationale.
  • La police d’investigation (police judiciaire) : elle consiste à rechercher les auteurs des infractions pénales. Elle est assurée par des officiers et des agents de police judiciaire, sous l’autorité du procureur de la République.
  • La police administrative est assurée par la gendarmerie sur 95% du territoire au profit de 50% de la population. Elle comprend la fonction de prévention qui fait partie intégrante du quotidien du gendarme. Elle s’appuie sur un dispositif adapté, ainsi que sur un partenariat dynamique avec les administrations, les collectivités territoriales, le monde associatif et la population.

Le groupement est l’échelon de commandement de la gendarmerie départementale au niveau d’un département. Le groupement de gendarmerie départementale du Calvados est fort d’un effectif de 760 personnels (officiers, sous-officiers, gendarmes-adjoints volontaires, militaires du corps de soutien technique, civils) répartis de la façon suivante :

→ un Groupe de Commandement composé d’un secrétariat, d’un commandant de groupement en second, d’un officier adjoint de commandement, d’un officier adjoint chargé de la Police Judiciaire, d’un officier adjoint chargé du Renseignement et d’un officier communication  → une Brigade Départementale de Renseignements et d’Investigations Judiciaires (BDRIJ)  → un Centre Opérationnel et de Renseignements de la Gendarmerie (CORG) ; → une section des systèmes d’Information et de Communication (SSIC) → un Groupe Soutien Ressources Humaines (GSRH) → un Centre de Soutien Automobile (CSAG)  → une Brigade Nautique à Ouistreham.

La chaîne territoriale est composée de 6 compagnies de gendarmerie départementale, composée de brigades territoriales autonomes (BTA) et de communautés de brigades (COB) qui dirigent et orientent les missions et services de plusieurs brigades de proximité (B.P). Il existe également un Escadron Départemental de Sécurité Routière (EDSR) dont les missions principales consistent à effectuer des missions en matière de sécurité routière, de gestion des flux routiers dans le département et de renforts des compagnies de gendarmerie départementale.


Le groupement de gendarmerie départementale du Calvados est composé des unités suivantes :

→ la compagnie de Bayeux (effectif : 118) : elle est comprend la BTA BAYEUX, la COB COURSEULLES-SUR-MER (BP Courseullles-sur-mer – BP Creuilly - BP Port-en-Bessin Huppain), la COB ISSIGNY-SUR-MER (BP Isigny-sur-mer -BP Trévières – BP Balleroy), la COB TILLY-SUR-SEULLES (BP Tilly-sur-Seulles – BP Caumont-l’Eventé – BP Villers Bocage).

→ la compagnie de Caen (effectif : 148) : elle comprend la BTA DOUVRES-LA-DELIVRANDE, la BTA OUISTREHAM, la COB EVRECY (BP Evrecy – BP Bretteville l’Orgueilleuse– BP Caen) et la BTA TROARN.

→ la compagnie de Deauville (effectif : 65) : elle comprend la COB PONT-L’EVEQUE (BP Pont-l’Evêque-BP Blangy-le-Château – BP Deauville – BP Honfleur), la COB VILLERS-SUR-MER ( BP Villers -sur-mer – BP Cambremer– BP Dozulé).

→ la compagnie de Falaise (effectif : 99) : elle comprend la BTA FALAISE, la COB MOULT (BP Moult-BP Bretteville-sur-Laize) et la COB PONT D’OUILLY (BP Pont d’Ouilly – BP Clécy – BP Thury- Harcourt).

→ la compagnie de Lisieux (effectif : 70) : elle comprend la COB MEZIDON-CANON (BP Mézidon-Canon – Saint-Pierre-sur-Dives) et la COB ORBEC (BP Orbec – B.P Lisieux – BP Livarot).

→ la compagnie de Vire (effectif : 76) : elle comprend la COB VIRE ( BP Vire – BP Saint-Sever -Calvados), la COB AUNAY-SUR-ODON (BP Aunay-sur-Odon – BP Le-Beny-Bocage) et la C.O.B CONDE- SUR-NOIREAU (BP Condé-sur-Noireau – BP Vassy).

→ l’escadron départemental de sécurité routière (effectif : 108) : il est composé de 4 pelotons d’autoroute (PA Pont-l’Évêque, PA Potigny, PA Saint-Loup Hors, P.A Saint-Martin des Besaces), de 4 brigades motorisées (BMO Caen, Deauville, Lisieux, Vire) et d’une Brigade Rapide d’Intervention implantée à Caen (disposant d’une Renault Mégane R.S).

Chaque compagnie possède une brigade des recherches (BR) et un peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) à l’exception de la compagnie de Caen qui compte deux PSIG (PSIG Biéville-Beuville et PSIG Évrecy).
La sécurité des biens et des personnes du département du Calvados est ainsi confiée à 6 brigades autonomes (BTA) et 13 communautés de brigades (COB) renforcées par les unités mises à disposition des compagnies (BR et PSIG.).

Le groupement de gendarmerie départementale du Calvados peut aussi compter sur l’appui de 331 réservistes qui renforcent les unités du département tout au long de l’année.

Il dispose également des moyens spécifiques d’unités ou de personnels spécialisés :

  • La Brigade nautique implantée à Ouistreham met en œuvre 1 vedette neuve de 11,6 mètres de long pouvant embarquer 6 personnes et 2 embarcations légères pouvant embarquer 3 à 6 personnes.
  • Des équipes cynophiles sont réparties au sein d’un groupe régional cynophile (G.I.C) situé à Evrecy et des compagnies de Falaise, Bayeux, Lisieux et Vire : 2 chiens recherches de stupéfiants à Evrecy ; 1 chien recherches de stupéfiants et défense à Vire ; 2 chiens piste-défense au G.I.C. Evrecy ; 1 chien piste-défense à Falaise ; 1 chien recherche de stupéfiants à Lisieux ; 1 chien recherches de stupéfiants et défense à Bayeux ; 1 chien d’intervention à Biéville-Beuville ; 1 chien piste de race St Hubert (GIC Evrecy).
  • des militaires formés à des spécialités particulières (atteintes à l’environnement et à la santé publique, à l’immigration irrégulière, à la fraude documentaire, au travail illégal, à la prévention anti-drogue) ou exerçant des fonctions en matière d’investigations criminelles, d’analyse criminelle, de nouvelles technologies, d’intervention professionnelle ou de négociation de crise.

Enfin, d’’autres unités implantées dans le département ou dans la zone de défense peuvent, sur demande, renforcer le groupement de gendarmerie départementale du Calvados en fonction de leur disponibilité :
- une section hélicoptère à Rennes (délai d’intervention : 1 heure) ;
- une section de recherches (SR) et un Groupe d’Intervention Régional (GIR) implantés à la caserne le Flem à Caen
- une Brigade de Gendarmerie des Transports Aériens (BGTA) implantée à l’aéroport de Deauville-Normandie
- un Escadron de Gendarmerie Mobile à Aunay sur Odon (14).


Pour en savoir plus : Rubrique "Politiques publiques" Sécurité publique