Contenu

Le froid

 

Quelles sont les personnes à risque ?

  • Les personnes âgées : la diminution de la perception du froid, de la performance de la réponse vasculaire, l’altération des vaisseaux, la diminution de la masse musculaire rendent les personnes âgées vulnérables au froid. Plus encore, les personnes âgées ayant des troubles cardiaques, une insuffisance respiratoire, une difficulté à faire face aux activités de la vie quotidienne ou souffrant de maladie d’Alzheimer ou apparentées sont à risque.
  • Les nouveau-nés et les nourrissons : leur capacité d’adaptation aux changements de températures n’est pas encore aussi performante que celle d’un enfant ou d’un adulte pour lutter contre le froid. De plus, les petits n’ont pas une activité physique spontanée suffisante pour se réchauffer et ne peuvent pas signaler qu’ils ont froid.
  • Les personnes à mobilité réduite, les personnes en situation de grande précarité, les personnes non conscientes du danger.
  • Les personnes souffrant de certaines maladies chroniques telles que : insuffisance cardiaque, angine de poitrine, insuffisance respiratoire, asthme, diabète, troubles neurologiques.
  • Et les sportifs
 

Agir en cas de grand froid

En période de froid extrême, restez chez vous autant que possible et redoublez de prudence si vous devez absolument sortir.

  • Évitez de vous déplacer, à pieds ou en voiture, particulièrement les enfants et les adultes de plus de 65 ans.
  • Même en bonne santé, limitez les efforts physiques et les activités à l’extérieur. Le froid demande des efforts supplémentaires au corps, notamment au cœur.
  • Nourrissez-vous convenablement ; ne consommez pas d’alcool : l’ébriété fait disparaitre les signaux d’alerte liés au froid.
  • Maintenez la température ambiante de votre domicile à un niveau convenable d’environ 19 degrés.
  • Pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone, faites vérifier vos installations de chauffage et de production d’eau chaude, assurez-vous du bon fonctionnement des ventilations, ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu.

Il faut être encore plus attentif avec les enfants et les personnes âgées qui ne disent pas quand ils ont froid.

Plus d’informations sur http://www.gouvernement.fr/risques/grand-froid