Contenu

Les contrats de ruralité dans le Calvados

 

Pour les 7 contrats signés dès juin 2017, l’État a participé financièrement à 100 projets territoriaux, représentant un engagement financier de près de 7 M€ (3,3 M€ au titre de la dotation de soutien à l’investissent local et 3,6 M€ au titre de la dotation d’équilibre des territoires ruraux).

Les projets phares soutenus en 2017 pour les territoires ayant signé un contrat de ruralité :  

CC Isigny Omaha Intercom - arr. de Bayeux
Volet 2 : revitalisation des bourgs centres
Localisé sur la commune d’Isigny-sur-Mer, le projet vise à revitaliser le cœur de bourg en valorisant le quartier des Hogues (quartier historique dénommé « quartier des pêcheurs »). Il s’agit d’un important projet architectural de reconstitution et de rénovation du quartier pour le rendre attractif.
Le projet dont le début est prévue en 2017 s’élève à 1 344 722 € HT.
CC Bayeux Intercom - arr. de Bayeux
Volet 1 : accès aux services et aux soins
Travaux d’aménagement, de mise en accessibilité et d’extension de la mairie de Port-en-Bessin-Hupain. Ils permettront d’accueillir un nouveau point Info 14 qui sera labellisé MSAP (Maison de services au public). L’objectif est d’améliorer l’accès des services au public en offrant notamment des rendez-vous par l’intermédiaire d’une visio-conférence avec des partenaires comme la CAF, la MSA, la CARSAT, la MDPH, Pôle emploi, ...
Le coût de ces travaux s’élève à 554 800 € HT.
CC Pays de Falaise - arr. de Caen
Volet 6 : cohésion sociale
Construction d’un foyer de jeunes travailleurs sur la commune de Falaise pour répondre à la demande forte des acteurs économiques locaux en matière de logements temporaires à destination d’un public jeune en formation ou en travail en alternance.
Le coût du projet s’élève à 1 785 000 € HT. Le début des travaux est prévu en 2017.
CC Val ès Dunes - arr. de Caen
Volet 1 : accès aux services et aux soins
Création de nouveaux locaux pour la maison de services au public sur la commune de Bellengreville. Devant le succès de cette structure, les locaux actuels sont devenus trop exigus au regard des nombreux services qu’elle propose aux citoyens. Les locaux seront également mis aux normes afin d’être accessibles au public handicapé.
Le coût du projet s’élève à 385 000 € HT. Le début des travaux est prévu en 2017.
CC Cingal Suisse Normande - arr de Caen
Volet 6 : attractivité du territoire
Restructuration et extension du centre aquatique existant sur la commune du Hom depuis 25 ans pour le maintenir toujours attractif avec des propositions de nouvelles activités, comme un espace détente (luminothérapie, Hammam, sauna, UV…), des jeux d’eau extérieurs et le remplacement des anciens toboggans en interieur. Ce projet s’accompagne de travaux de restauration de toiture et de cloisons ainsi que l’intégration d’énergies renouvelables (soit panneaux photovoltaïques et/ ou chauffe-eau solaire).
Le projet dont le commencement est prévu en 2018 a été estimé à 2 500 000 € HT.
CC Blangy Pont L’Evêque Intercom - arr. de Lisieux
Volet 1 : accès aux services et aux soins
Création en 2018 d’un pôle enfance sur la commune de Pont l’Évêque constitué d’un établissement d’accueil du jeune enfant, d’un relais d’assistantes maternelles et d’un accueil collectif de mineurs : il répond à une demande croissante du mode de garde du jeune enfant et de l’accueil type centre aéré exercé aujourd’hui dans des locaux inadaptés.
Ce projet est estimé à plus de 1,2 M€.
CC Pré-Bocage-Intercom - arr. de Vire

Volet 1 : accès aux services et aux soins
Projet de restructuration des écoles sur le secteur de la commune nouvelle de Val d’Arry en s’appuyant sur le pôle scolaire de la commune déléguée de Noyers Bocage, tout en réalisant des travaux d’économie d’énergie. Il s’agira de regrouper sur un même site 5 classes et des locaux annexes actuellement regroupés sur 4 sites différents. Ces travaux, bien que s’accompagnant d’un doublement de la surface, permettront d’économiser 5000 W.
Le projet a été évalué à 2,2 millions d’euros avec une première tranche à 1 188 000 euros pour lequel l’État s’engage, au travers des deux enveloppes de dotation de soutien à l’investissement public local pour l’année 2017, à verser 357 000 euros de subventions.