Contenu

Pollution sur les plages de Saint-Laurent-sur-Mer et de Vierville-sur-Mer

 

Une pollution maritime a été détectée, mercredi 11 juillet 2018, sur les plages de Saint-Laurent-sur-Mer et de Vierville-sur-Mer.

 

Jeudi 12 juillet
Suite au ramassage de la plupart des résidus de matière polluante, les municipalités de Saint-Laurent-sur-Mer et de Vierville-sur-Mer ont rouvert, à 12 heures, les plages aux estivants.
Les analyses du produit polluant sont toujours en cours. Les mesures de prévention ci-dessous sont donc toujours valables.
Comme pour toute pollution, il ne faut pas toucher aux résidus de produit sur les plages, et veiller à ce que les jeunes enfants ou les animaux domestiques ne s’approchent pas, ni ne les ingèrent de manière accidentelle.

Mercredi 11 juillet
Suite à l’alerte de la mairie de Saint-Laurent-sur-mer, le centre opérationnel départemental (COD) a été activé sous l’autorité du préfet du Calvados et les services de l’État et les collectivités concernées ont rapidement mis en œuvre les mesures prévues par le plan « POLMAR Terre ».

Les mairies, en lien avec la gendarmerie et les sapeurs-pompiers, ont procédé à des reconnaissances sur le littoral afin de définir le périmètre touché par la pollution. Les mairies, qui avaient constaté une pollution sur leurs plages, ont procédé à la fermeture de celles-ci à titre préventif.

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a engagé un hélicoptère Caïman de la Marine nationale, la Brigade de Surveillance du Littoral de la Gendarmerie maritime de Cherbourg et le Bâtiment Base des Plongeurs Démineurs (BBPD) Vulcain se trouvant à proximité, afin d’effectuer des reconnaissances en mer et de réaliser des prélèvements. Aucune pollution en mer n’a été constatée. Celle-ci est cantonnée au littoral de Saint-Laurent-sur-Mer et de Vierville-sur-Mer.

Les prélèvements réalisés sont acheminés au Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (C.E.D.R.E.) de Brest pour analyse.

Parallèlement, sous l’autorité de la Procureure de la République de Caen, une enquête judiciaire est en cours pour déterminer les causes de cette pollution.

Pour l’heure, les plages de Saint-Laurent-sur-Mer et de Vierville-sur-Mer sont toujours interdites d’accès. Des opérations de ramassage des résidus de polluant sont en cours, menées par les municipalités, afin de limiter l’impact sur le milieu naturel.

Le but est également d’éviter tout contact entre la population et la pollution : les citoyens doivent respecter l’interdiction d’accéder aux deux plages concernées.
Par-delà ces deux plages, il est recommandé une vigilance sur les plages du secteur d’Omaha Beach : comme pour toute pollution, il ne faut pas toucher aux résidus de produit sur les plages, et veiller à ce que les jeunes enfants ou les animaux domestiques ne s’approchent pas, ni ne les ingèrent de manière accidentelle.