Prévention des risques et sécurité des biens et des personnes - Sécurité Routière

Contenu

Rassemblements du week-end prochain : message du préfet du Calvados

 

En prévision des rassemblements non déclarés du samedi 8 décembre, les forces de l’ordre et les services de secours sont pleinement mobilisés pour assurer la sécurité des personnes et des biens dans le Calvados.

 

Le centre opérationnel départemental sera activé par le préfet du Calvados dès le matin pour coordonner, répondre, orienter et organiser l’action des services.

Afin d’assurer la sécurité sur notre territoire et au vu de certains appels à organiser des actions violentes, deux arrêtés préfectoraux ont été pris pour prévenir des troubles graves à l’ordre public, s’appliquant sur l’ensemble du territoire du Calvados, du vendredi 7 décembre 2018 à 12 heures jusqu’au dimanche 9 décembre 2018 à 23 heures.
Le premier interdit la cession ou la vente des artifices de divertissement des catégories F4, F3, F2, T2, P2, des bombes d’artifices, des bombes logées, ainsi que des fusées de catégorie F1,T1 et P1 qui pourraient être utilisés par des individus malveillants contre les forces de l’ordre et les services publics. Le même arrêté interdit l’utilisation des pétards et artifices de divertissement sur l’espace public ou en direction de l’espace public.

Arrêté engins pyrotechniques (format pdf - 946.6 ko - 07/12/2018)

Le second interdit la vente de bouteilles ou de bidons contenant des produits chimiques, inflammables ou explosifs, sous forme solide ou gazeuse (en particulier acide chlorhydrique, acide sulfurique, soude, alcool à brûler et solvant) et la vente de carburant sous forme conditionnée (jerricans, bidons, etc.), des engins incendiaires ayant été retrouvés sur certains lieux débloqués par les forces de l’ordre constituant les éléments d’enquête pour l’autorité judiciaire. Toute violation des interdictions édictées dans ces deux arrêtés sera punie de l’amende prévue.

Arrêté produits chimiques (format pdf - 744.9 ko - 07/12/2018)

En lien avec les maires des communes chefs-lieux et les sous-préfets d’arrondissement, le préfet du Calvados a demandé que les mobiliers urbains et les éléments de chantier pouvant être utilisés comme arme par destination soient retirés des espaces publics.

Sur les journées du 8 et 9 décembre, l’ensemble des mesures de prudence et de préparation ont ainsi été prises pour rassurer nos concitoyens et assurer leur sécurité.

Le Préfet du Calvados souligne qu’aucune manifestation en lien avec le mouvement dit des Gilets jaunes n’a été déclarée, à Caen, pour ces journées du 8 et 9 décembre, contrairement au week-end passé.
Si des rassemblements venaient à se produire, les personnes y participant se placeraient d’elles-mêmes dans l’illégalité.
Pour mémoire, lorsque la manifestation a lieu sans avoir été déclarée, elle devient un attroupement et peut, en fonction du trouble à l’ordre public, être dispersée. En cas de non-respect de l’ordre de dispersion par les participants, des sanctions pénales d’un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende sont encourues. La participation à une manifestation en étant porteur d’une arme est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. Enfin, dissimuler son visage à l’occasion d’une manifestation sur la voie publique est sanctionné d’une contravention de cinquième classe (amende de 1 500 €).
Les organisateurs de la « Marche pour le climat » ont quant à eux, décidé, malgré les préconisations des forces de l’ordre et de la préfecture dont les moyens seront concentrés sur la protection des personnes et des biens, de maintenir leur manifestation. Dès lors que cette manifestation a été déclarée et s’est déroulée avec responsabilité dans ses précédentes éditions caennaises, le préfet du Calvados a décidé de ne pas l’interdire mais à demandé aux organisateurs de renforcer leur service d’ordre et de modifier leur parcours. L’attention des organisateurs a été appelée sur le fait que les forces de l’ordre ne seront pas, compte tenu du contexte, en capacité d’assurer les missions de circulation qui permettent normalement la sécurisation d’une telle déambulation. Il appartient à leur service d’ordre d’assurer la sécurité de cette manifestation qu’ils ont souhaité maintenir.

Le préfet du Calvados en appelle à la prudence et à la responsabilité de tous. Il rappelle la position d’apaisement du Premier Ministre et que des mesures ont été annoncées pour répondre aux premières revendications du mouvement des Gilets jaunes. Une large concertation sera prochainement lancée, suite aux consignes du Premier ministre, qui permettra aux personnes qui le souhaitent de s’exprimer, d’échanger et de faire connaître les orientations qu’ils souhaitent voir mises en place, mais dans un cadre démocratique et pacifique, respectueux des libertés et de la sécurité de tous.
Le préfet du Calvados rappelle enfin que les personnes se livrant à des comportements inadmissibles feront l’objet de poursuites pénales sous l’autorité des procureurs de la République territorialement compétents, avec lesquels le dialogue est constant.