Vétérans, anciens résistants, acteurs et témoins du Débarquement en Normandie

Contenu

RAYMOND “TICH” RAYNER

 

Raymond “Tich” Rayner, sergent de section dans la D Company du Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantry Battalion de la 6e Division aéroportée a été impliqué dans une des missions les plus spectaculaires et réussies du Jour J. Né en 1919 à Aylesbury, dans le Buckinghamshire, où il a vécu toute sa vie, Raymond, surnommé toute sa vie « Tich », travaille avant guerre comme garçon boucher.
A son retour en Angleterre, il joint le 2e Bataillon Ox and Bucks, une unité de planeurs. Sergent de sa section, Titch est assigné à la D Company sous le commandement du redoutable Major John Howard, policier avant la guerre et ancien Sergent Major de l’armée de réserve territoriale.

En 1935, il rejoint l’armée de réserve territoriale au sein du Buckinghamshire Battalion. Boxeur enthousiaste, il est pendant un temps champion de boxe de l’armée. Quand la guerre éclate en 1939, il est l’un des premiers à s’enrôler. A cette époque, comme le reste de l’armée, son bataillon prépare des positions défensives contre une éventuelle attaque allemande. A Noël 1939, le bataillon fait partie des forces expéditionnaires envoyées sur le continent pour défendre la France. En juin, Titch est au nombre des centaines de milliers d’hommes évacués à Dunkerque.
Le Jour J, la mission de l’unité consiste à être le fer de lance de toutes les forces d’invasion en acheminant en Normandie 6 planeurs Horsa destinés à s’emparer des ponts sur le canal de Caen et l’Orne. 6 planeurs Horsa décolent d’Angleterre pour la Normandie à 23 heures le 5 juin.
Dans le planeur n°4, se trouvent 30 hommes de la section 22 et leur sergent, Titch Rayner. Malheureusement, le planeur est dévié de sa course par l’avion remorqueur et atterrit 12 km à l’ouest de la zone d’atterrissage prévue. « Nous avons atterri à coté d’un pont, ce n’était pas le bon mais comme nous étions là, nous l’avons capturé ! »

 

Le jour suivant, la section rejoint finalement sa compagnie. L’unité de Titch est par la suite impliquée dans de lourds combats sur le flan sud de la 6e Division aéroportée. Durant la bataille, il perd son ami, le sergent Pete Barwick. « Il était mon meilleur ami, nous étions toujours ensemble ».

Le bataillon Ox and Bucks retourne en Angleterre avec le reste de la division en septembre 1944. Les forces allemandes contre-attaquent dans les Ardennes en décembre 1944 et la division est envoyée en Belgique, le jour de Noël, pour renforcer le front allié. Titch revient alors dans l’action. La division se prépare par la suite pour la plus grande opération aéroportée de tous les temps, l’opération Varsity, la traversée du Rhin jusqu’en Allemagne. Afin de surprendre les forces allemandes, la décision est prise de faire atterrir la 6e Division aéroportée sur la cible, ce qui engendre de lourdes pertes, mais assure le succès de l’opération. C’est au sergent Rayner, alors sergent-prévôt, que revient la tache des inhumations : « J’ai dû enterrer plus de 200 de mes camarades tombés au combat ».

Après la guerre, Titch rentre à Aylesbury et crée une entreprise de peinture et décoration comptant plus de 30 employés. Il prend sa retraite à 70 ans et consacre une grande partie de son temps aux pèlerinages du Jour J en Normandie, à donner des conférences aux groupes scolaires et à Bletchley Park, le centre de décodage britannique de la Seconde Guerre mondiale dans le Buckinghamshire.

Aujourd’hui âgé de 93 ans, Titch Rayner mène une vie tranquille dans sa maison d’Aylesbury. Parmi les nombreuses photos de familles, se trouve la photo d’une sépulture de guerre, envoyée par la famille d’un jeune soldat qu’il a enterré il y a bien longtemps.

« Nous avons atterri à coté d’un pont, ce n’était pas le bon mais comme nous étions là, nous l’avons capturé ! »

Télécharger sa fiche portrait (format pdf - 198 ko - 18/04/2019)


Raymond “Tich” Rayner, as a platoon sergeant with D Company the Oxfordshire and Buckinghamshire
Light Infantry Battalion of 6th Airborne Division was involved in one of the most spectacular and successful missions on D-Day. Born in 1919 in Aylesbury, Buckinghamshire where he has lived all his life, « Titch », as he has always been known, worked as a butcher’s boy before the war.

In 1935 he joined the Territorial Army serving in the Buckinghamshire Battalion. A keen boxer, he was the Army Middle Weight Champion. When war broke out in 1939 he was one of the first to report for duty. In 1939, Tich’s battalion, like much of the army, prepared defensive positions for a possible German attack. Christmas 1939, the battalion was sent to the continent as part of the expeditionary force for the defence of France. In June, Tich was among the hundreds of thousands of men evacuated at Dunkirk.

On his return to England he transferred to 2nd Battalion Ox and Bucks, a glider borne unit. Tich, now a platoon sergeant, was posted to D Company under the command of the redoubtable Major John Howard, a pre war policeman and former Territorial Army Sergeant Major.

The unit’s mission on D-Day was to spearhead the entire invasion force by flying in to Normandy in 6 Horsa gliders to capture the Caen Canal and River Orne bridges. Six Horsa gliders took off from England at 11pm on 5th June bound for Normandy. In glider N° 4, 30 men of 22 platoon and its sergeant, Tich Raynor. Unfortunately the glider was pulled off course by the tug aircraft and landed 8 miles to the west of their selected landing zone. “We landed next to a bridge, it wasn’t the right one but as we were there we captured it !”

The following day his platoon eventually rejoined the company. Tich’s unit was later involved in heavy fighting on the southern flank of 6th Airborne Division. Losing his friend, Sgt Pete Barwick, in the combat “He was my best friend, we were always together”.

The Ox and Bucks battalion returned to England with the rest of the division in September 1944. The German forces counter attacked in the Ardennes in December 1944, and the division was sent, on Christmas day, to Belgium to reinforce the Allied front, Tich was once more in action. The division subsequently prepared for the greatest airborne operation of all time, Operation Varsity, the Rhine Crossing into Germany. In order to surprise the German Forces it was decided to land 6th Airborne Division on the target which though successful led to heavy losses particularly amongst the glider borne troops. Sgt Rayner was at this time Provost Sergeant detailed to command the burial parties in wartime. “I had to bury over two hundred of my fallen comrades”.

After the war Tich returned to Aylesbury and set up a successful painting and decorating business employing over thirty men. Tich retired when he was seventy and has devoted much of his retirement to attending the annual D-Day pilgrimages to Normandy and lecturing to school groups and at Bletchley Park, the wartime British decoding centre in Buckinghamshire.

Today, 93 years old, Tich Rayner lives peacefully at his home in Aylesbury ; amongst the many happy family photos is one of a war grave sent to him by the family of a young soldier he buried so long ago.

« We landed next to a bridge, it wasn’t the right one but as we were there we captured it ! »

Download his portrait file (format pdf - 198 ko - 18/04/2019)