Solidarité, santé, droit des femmes et égalité, Mémoire

Contenu

Retour sur la Journée nationale d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives

 

Stéphane Guyon, sous-préfet, secrétaire général de la préfecture du Calvados a présidé une cérémonie au parc Claude-Decaen, devant le mémorial des Calvadosiens morts pour la France durant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

 

Les mesures annoncées par Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées :
"Parce qu’ils ont combattu, surveillé, protégé, les anciens #Harkis bénéficient d’une allocation spécifique de reconnaissance et leurs veuves d’une allocation viagère. Une revalorisation significative et inédite sera effectuée : +400€. Parce que nous ne pouvons accepter l’exclusion, un dispositif de solidarité de 29 M€ sera créé durant 4 ans pour les fils et filles de #Harkis qui connaissent les situations les plus difficiles du fait de cette histoire si singulière. Géré par l’Office national des Anciens combattants et Victimes de Guerre, ce dispositif viendra directement en aide à partir d’un examen individualisé aux enfants de #Harkis. C’est la 1ere fois que l’État s’engage ainsi : au total 40 M€ consacrés aux #Harkis et à leurs enfants".

Message de G. Darrieussecq - Journée nationale du 25 septembre 2018 (format pdf - 85.5 ko - 24/09/2018)