Contenu

Lancement du Grenelle des violences conjugales dans le Calvados

 

Ce jeudi 5 septembre, Laurent Fiscus, préfet du Calvados, en présence des services administratifs, des forces de l’ordre, des instances judiciaires ainsi que des élus, des acteurs sociaux et des associations a officiellement lancé le Grenelle des violences conjugales.

Ce lancement marque le début du processus de concertation et de consultation des acteurs locaux qui durera environ 3 mois et à l’issue duquel sera organisé un séminaire de restitution le 25 novembre pour la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Le premier Ministre a annoncé plusieurs mesures d’urgence le 3 septembre dernier visant à renforcer la prévention des violences, la protection des victimes et les sanctions envers les auteurs de ces violences.

Depuis le début de l’année en France, 101 femmes ont été tuées, victimes d’une extrême violence qui se déroule le plus souvent à huis clos.
Plus de 80% des victimes ont au moins 1 enfant. Et dans 60% des cas les violences ont commencé dès le début de la vie commune.

"Si aucun décès suite à des violences conjugales n’a été constaté dans le Calvados en 2018, il faut toujours faire preuve de lucidité et d’une extrême vigilance car elles touchent tout le territoire national et toutes les composantes de la société"

L’objet de ce Grenelle est aussi d’inciter les victimes et témoins à parler et de les encourager à composer le 3919, service gratuit d’urgence disponible 24h/24, 7j/7.

Dans le Calvados, l’État a mis en place de nombreuses mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes en partenariat avec les associations, les services sociaux et avec le soutien des élus et de la Justice, notamment grâce aux comités locaux d’aide aux victimes.

Plusieurs initiatives ont été présentées notamment le groupe "Violences intra-familiales" mis en place à Bayeux. Ce groupe administré par le CCAS a vocation à sensibiliser le public mais surtout à coordonner le travail des professionnels et associations afin de détecter les violences et adapter leurs actions.

L’association Itinéraires à présenter son service d’accueil de jour ouvert en 2013, qui a permis à plus de 700 femmes victimes de venir parler, se reposer pour être conseillées et orientées.

Enfin, les forces de l’ordre ont exposé leurs stratégies et leurs dispositifs renforcés pour lutter contre les violences faites aux femmes. Formations continues, référents violences conjugales ou encore appui psychologique et social et coopération étroite avec les services judiciaires, hospitaliers, sociaux et associatifs.

En zone police : 580 violences faites aux femmes ont été constatées contre 478 depuis le début de l’année. 134 violences conjugales en 2018, 111 pour 2019.

En zone gendarmerie, Les violences intra familiales représentent plus de 3 interventions par jour et plus de 100 par mois.

Pour en savoir plus : http://www.calvados.gouv.fr/grenelle-des-violences-conjugales-r1905.html