Prévention des risques et sécurité des biens et des personnes - Sécurité Routière

Contenu

Sur la route, le téléphone peut tuer

 

Tuer ou se tuer. Cela valait-il le coup de lire ce message ? De répondre à cet appel ou à ce mail ? Dans une nouvelle campagne d’affichage et de radio, diffusée à partir du 2 avril, la Sécurité routière met en perspective la futilité de l’usage irrépressible du téléphone au volant, au regard du risque encouru.

 

« Vous direz à ses enfants que vous deviez vraiment répondre à ce sms », « Vous direz à sa femme que vous deviez à tout prix répondre à cet appel », « Vous direz à sa famille que vous deviez absolument lire ce mail » ... ces formules fracassantes sur des images de corps inanimés attirent l’attention des usagers de la route sur les dangers de ce distracteur, en cause dans un accident corporel sur dix.

• La conversation téléphonique au volant est responsable d’1 accident corporel sur 10.
• Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident.
• Un conducteur qui téléphone en conduisant enregistre entre 30 et 50 % d’informations en moins sur la route.
• Lire un message au volant nécessite de quitter la route des yeux pendant 5 secondes. A 50 km/h, 5 secondes correspond à 70 mètres parcourus...
• Lire un message en conduisant multiplie par au moins 23 le risque d’accident.