Contenu

Travail, entreprises salariés

 

Le télétravail doit être maintenu partout où cela est possible.

Si le télétravail n’est pas possible : les horaires décalés devront être encouragés, pour réduire au maximum la présence simultanée des personnes à la fois sur le lieu de travail et dans les transports.

 

Plus de 60 guides métiers, élaborés avec les fédérations professionnelles et soumis à la consultation des partenaires sociaux, sont disponibles sur le site du ministère du Travail. Leur vocation : aider les entreprises à s’organiser, secteur par secteur. Ces guides sectoriels sont complétés par un protocole national de déconfinement. Il s’agit d’accompagner les entreprises et les associations dans la reprise de leur activité, tout en assurant la protection de la santé de leurs salariés. Des règles sont définies : recommandations en termes de jauge par espace ouvert, gestion des flux, équipements de protection individuelle, tests de dépistage, protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés, prise de température, nettoyage et à désinfection des locaux.

C’est le dialogue social qui permet de décliner les mesures du protocole national au niveau de chaque entreprise.

Un guide est par ailleurs publié pour accompagner les entreprises non habituées au télétravail.

L’activité économique, sociale et administrative de notre pays reprend de façon progressive après huit semaines de confinement strict. Ce redémarrage de notre travail et de notre économie doit s’effectuer tout en garantissant la sécurité sanitaire des employés et en sécurisant les employeurs.
Je dois :

  • je dois me maintenir en télétravail autant que possible jusque fin juin ;
  • je dois respecter les règles sanitaires que met en place mon entreprise ;
    • respect des mesures barrières ;
    • utilisation de solution hydro-alcoolique pour moi-même ; lingettes ou produits désinfectants pour bureau, clavier, souris, etc. ;
    • obligation de porter le masque dans le cas où les mesures de précaution collective sont jugées insuffisantes pour assurer le respect de la distanciation physique ;
    • organisation du travail : emploi du temps/horaires décalés, espacement et respect de la distance physique, nombre de personnes par espace ou bureau, nettoyage/désinfection, respect des mesures barrières, hygiène des mains, repérage des personnes symptomatiques, etc. ;
    • configuration des bureaux partagés de manière à éviter le face-à-face et permettre une distance de plus d’un mètre ;
    • organisation de la restauration collective de manière à limiter le nombre de personnes présentes en un même lieu ; possibilité de déjeuner sur le lieu de travail qui doit m’être ouverte.

Je peux :

  • je peux continuer à bénéficier, en accord avec mon employeur, de l’activité partielle jusqu’au 1er juin ;
  • pour certaines professions particulièrement touchées, le dispositif est maintenu au-delà du 1er juin. En savoir plus (lien avec Bercy ou Travail).

Je ne dois pas :

    • je ne peux pas aller travailler si je présente des symptômes du COVID-19.