Contenu

Prévention et gestion des situations de violences conjugales et intrafamiliales en contexte de confinement

 

Le contexte particulier du confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de COVID-19, peut malheureusement exacerber les violences conjugales et intrafamiliales.

 

Les réponses nationales accessibles pour les victimes

  • la plateforme http://arretonslesviolences.gouv.r/ est toujours active et accessible 24h/24. La personne peut alerter via un tchat soit un gendarme soit un policier formé en fonction de son lieu de domicile. L’accès à la plateforme peut être effacé pour ne pas mettre en danger la personne.
  • l’accessibilité du numéro d’écoute, de conseils et d’orientation le 3919 est réduite mais maintenue. Le 3919 est accessible de 9h00 à 19h00 du lundi au samedi.

ATTENTION
Il ne s’agit pas d’un numéro d’urgence : le numéro 17, qui met en relation avec les forces de l’ordre, doit être privilégié.

  • Le numéro d’aide aux victimes Justice 116 006 accessible 7j/7 de 9h à 19h (appel et services gratuits). Toutefois, il n’est pas en mesure de répondre directement aux appels. Les appelants sont invités à laisser leur numéro de téléphone ou à adresser un mél à victimes@france-victimes.fr. Les écoutants prendront contact avec eux dans les meilleurs délais et en fonction de l’urgence de la situation décrite.
  • Le Mouvement français pour le Planning familial reste accessible via un numéro national, anonyme et gratuit, le 0800 08 11 11 : il s’agit du numéro de la plateforme nationale Sexualités-contraception-IVG qui peut aussi accompagner des situations de violences conjugales et/ou sexuelles.
  • Réponses spécifiques pour les enfants et les jeunes jusqu’à l’âge de 21 ans :
    L’association Enfance et Partage propose un accueil téléphonique avec une équipe de bénévoles mobilisables au 07 62 49 51 63.

En cas d’urgence : le Service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger Allô enfance en danger. Le numéro 119 reste accessible 24h sur 24 / 7j sur 7 pendant cette période de crise sanitaire. Les temps d’attente peuvent être plus longs, et les appels d’enfants et d’adolescents sont prioritaires. Il s’agit d’un numéro gratuit, accessible depuis tous les téléphones, sur les plages horaires 7h-22h. https://www.allo119.gouv.fr/

Les réponses dans le Calvados accessibles pour les victimes

Déclaration Police :

  • déclaration possible de faits par voie dématérialisée à l’adresse mél suivante : ddsp14-declaration-usager@interieur.gouv.fr
  • Assistante sociale à l’Hôtel de Police de Caen :
    Permanence téléphonique, du lundi au vendredi, de 9h à 17h30 pour les victimes sur une ligne professionnelle dédiée : 06 07 91 78 48 : écoute et orientation vers les différents partenaires locaux.

Le Centre d’Information aux Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) du Calvados a transféré ses permanences psychologiques et juridiques en direction des victimes de violences vers des entretiens téléphoniques.
Le CIDFF 14 reste donc ouvert et joignable par téléphone au 02 31 62 32 17, du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.
Contact par mél : cidfflisieux.accueil@cidff14.fr
Site : http://calvados.cidff.info - Twitter : cidff du calvados

Le Planning familial du Calvados maintient ses permanences téléphoniques pour des entretiens individuels sur des situations de violences conjugales et/ou sexuelles au 02.31.82.20.50 : réalisation d’entretiens téléphoniques par une conseillère conjugale et familiale, suivis des situations et accompagnement téléphonique de nouvelles personnes. De 9h à 17h tous les jours sauf les week-ends.

Contact par mél : mfpf14@gmail.com
Site : https://www.planning-familial.org/fr/le-planning-familial-du-calvados-14

L’association Itinéraires (située à Caen et Lisieux) a transféré son accueil de jour pour les femmes victimes de violences vers une ligne téléphonique dédiée qui permet après évaluation d’orienter les personnes si besoin vers le protocole de mise à l’abri des femmes : 06.08.68.01.74 joignable du lundi au vendredi de 10h à 16h.

L’association L’Etape (située à Vire) qui porte un dispositif d’accompagnement des victimes de violences en milieu rural et reste en contact avec les brigades de gendarmerie de l’arrondissement en cas de situation de violences conjugales portée à sa connaissance reste accessible par mél olga.saint-jore@letape-emploi.fr.

Permanence des avocats du Barreau de Caen pour les violences conjugales et intrafamiliales : Tél. 02 31 86 70 09 mail : violencesfamiliales@caen-avocats.net.
Pour accéder à la liste des avocats spécialement formés en matière de violences conjugales ou intrafamiliales, CLIQUEZ ICI

Réponses spécifiques pour les enfants et les jeunes jusqu’à l’âge de 18 ans :
Association Enfance et Partage : comités de Honfleur et de Caen. Les comités proposent un accueil téléphonique à partir d’un numéro unique où réorientation vers une équipe de bénévoles au 02 31 89 29 86 (permanence de Honfleur : les mardi et jeudi de 14h à 16h) et au 07 71 04 79 59 (permanence de Caen : le vendredi après-midi de 14h à 17h).
Contact par mél : enpar@orange.fr (permanence de Honfleur) et calvados.caen@enfance-et-partage.org (permanence de Caen)

Conseils pratiques en cas de violences conjugales en période de confinement

Si vous êtes victime : évitez de téléphoner au moment d’une mise en danger potentielle et effacez les traces de votre passage sur Internet et/ou dans votre journal d’appels du téléphone portable.

Restez calme et appelez le 17 en cas d’urgence ou bien le 3919 ou encore le numéro des associations d’aide aux victimes lorsque vous êtes moins susceptible d’être vu.e ou entendu.e par votre conjoint violent.e.

Durant un épisode de violence, vous devez réfléchir et agir vite afin d’assurer votre sécurité et celle de vos enfants.

Comment s’organiser ? Quoi emporter ?
Dans un contexte de violence conjugale, il est important de prévoir les gestes à poser afin d’assurer votre sécurité. Si vous songez à quitter le domicile, même temporairement, vous pouvez faire un certain nombre de choses à l’avance :

  • Gardez une valise, un sac là où vous pouvez y avoir accès rapidement et facilement.
  • Assurez-vous de pouvoir prendre vos vêtements, votre trousse de médicaments et vos vêtements ainsi que ceux de vos enfants.
  • Assurez-vous de pouvoir prendre de l’argent comptant, carte bancaire, pour pouvoir prendre un taxi ou passer un appel téléphonique.
  • Assurez-vous de pouvoir prendre vos documents d’identité : passeport, votre carte d’assurance-maladie et vos documents légaux de toute nature vous concernant vous, et vos enfants, etc.
  • Assurez-vous que votre sac à main, votre portefeuille, vos papiers d’identité, vos clés et autres articles d’urgence se trouvent à un endroit, que vous seule connaissez et qui est facile et rapide d’accès pour vous au cas où vous auriez à quitter la maison rapidement.
  • Rappelez-vous toujours que votre priorité c’est votre sécurité et celle de vos enfants.

→Si vous êtes témoin en faisant notamment partie du voisinage : appelez le 17 en cas d’urgence ou bien appelez le 3919 si besoin de conseils ou encore utilisez le tchat de la plateforme : http://arretonslesviolences.gouv.fr/

→Si vous êtes témoin de violence commise sur un enfant, appelez le 17 en cas d’urgence ou bien appelez le 119.

→Si vous êtes sans moyen et sans aucune solution d’hébergement pour vous (et vos enfants), appelez le 115, une solution vous sera proposée.