Contenu

Alerte sécheresse - Les mesures renforcées de restrictions d’eau dans le Calvados

 

Depuis plus de deux mois, le département est confronté à une situation de sécheresse inédite. Malgré les pluies de ces deux dernières semaines, parfois localisées et orageuses, la remontée du niveau des cours d’eau apparaît fragile. Le niveau des nappes phréatiques, bien que bénéficiant d’un ralentissement du phénomène de vidange estivale, est également parmi les plus bas constatés depuis de nombreuses années.
Compte tenu de la situation hydrologique, l’arrêté préfectoral portant limitation ou restriction provisoire des usages de l’eau dans le département du Calvados maintient les bassins versants de l’Orne, de la Seulles et du Trias en « alerte renforcée », le bassin versant de la Vire en « crise » et les secteurs correspondant aux nappes souterraines dites du Bajocien/Bathonien en « alerte ». Le reste du département est toujours en situation de « vigilance ».

 

Les mesures de restriction en vigueur depuis le mois d’août restent d’actualité.
Demeurent notamment interdits sur l’ensemble du département :
- l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins, et des fleurs ;
- le remplissage des piscines à usage personnel ;
- l’arrosage des potagers entre 10 h et 20 h ;
- le fonctionnement des fontaines d’ornement, des points d’eau dans les cimetières et des douches de plages.

Deux évolutions sont toutefois apportées à ces mesures à compter du samedi 24 septembre 2022, compte tenu de l’amélioration de la situation hydrologique et de l’impact économique de ces mesures pour certains professionnels.

Ainsi, le lavage des véhicules est de nouveau autorisé, mais uniquement dans les stations disposant d’un moyen de recyclage de l’eau. Ces stations devront au préalable avoir obtenu auprès du Préfet, après instruction par la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), une dérogation permettant leur ouverture (ddtm-ssicret@calvados.gouv.fr). Cette dérogation devra être affichée sur place. Les autres stations de lavage demeurent fermées.

Liste des centres de lavage ayant obtenu une dérogation (au 29 septembre 2022) (format pdf - 70.7 ko - 29/09/2022)

L’irrigation avec un système de goutte-à-goutte des cultures horticoles, des cultures hors sol, des cultures de plants sylvicoles et des cultures maraîchères est par ailleurs de nouveau autorisée en journée sur les secteurs en « alerte renforcée ».

Des mesures complémentaires propres à chaque secteur sont définies dans l’arrêté préfectoral.


Le présent arrêté préfectoral est applicable à compter du 24 septembre 2022 et au plus tard jusqu’au 30 novembre 2022.

Afin d’éviter des tensions sur l’alimentation en eau potable et préserver les milieux aquatiques :

  • le secteur correspondant à la nappe souterraine du Trias est placé en ALERTE RENFORCÉE ;
  • le bassin versant de l’Orne reste en ALERTE RENFORCÉE ;
  • le bassin versant de la Seulles reste en ALERTE RENFORCÉE ;
  • le bassin versant de la Vire reste en CRISE ;
  • le secteur correspondant à la nappe souterraine du Bajocien/Bathonien reste en ALERTE ;
  • le reste du département demeure en situation de vigilance.

Consultez la CARTE INTERACTIVE :

Le comité « ressources en eau  » regroupant les services de l’État et les acteurs concernés par la sécheresse (élus, gestionnaires de l’eau, chambres d’agriculture, de l’industrie, de l’artisanat, association de consommateurs, …) se réunissent tous les mercredis sous la présidence du préfet du Calvados pour échanger sur l’état des lieux des ressources en eau, les tendances à venir et les mesures à prendre pour éviter des conflits d’usages.

Restrictions dans tout le département

Compte tenu de la situation particulièrement critique sur le secteur Virois et de la dégradation des conditions hydrologiques sur l’ensemble du département, des mesures restrictives ont été prises pour tout le Calvados :

Il est INTERDIT :

  • De laver les véhicules, à l’exception du lavage réalisé dans les stations disposant d’un moyen de recyclage de l’eau. Ces stations devront au préalable avoir obtenu auprès du préfet une dérogation permettant leur ouverture ; cette dérogation devra être affichée sur place. Les autres stations de lavage sont fermées.
  • D’arroser les pelouses, les espaces verts publics et privés, les jardins, et les fleurs.
  • De remplir les piscines à usage personnel.
  • De faire fonctionner les fontaines d’ornement, les points d’eau dans les cimetières et les douches de plages.

Les collectivités et les entreprises sont ainsi invitées à limiter volontairement leur consommation d’eau en adoptant des attitudes économes en eau, et donc à :

  • éviter entre 10 h et 20 h l’arrosage des stades, des terrains de golf et des pistes hippiques, le lavage des voiries et le remplissage des mares de gabions ;
  • éviter le nettoyage des bâtiments, hangars et locaux de stockage en dehors des nécessités de salubrité publique ;
  • reporter dans la mesure du possible les travaux consommateurs d’eau, les travaux en rivière, les manœuvres des ouvrages hydrauliques, les vidanges de plans d’eau et la mise en service de nouveaux forages, pompages et retenues d’eau destinés à d’autres usages que l’alimentation en eau potable ;
  • privilégier la réutilisation des eaux de pluie plutôt que l’utilisation du réseau public d’eau potable ;
  • limiter l’irrigation des cultures agricoles à 6 nuits par semaine ;
  • éviter les prélèvements dans les cours d’eau afin de préserver la faune et la flore.

Par solidarité départementale, nous appelons chacun à appliquer les mesures les plus restrictives afin d’économiser l’eau. Concernant les professionnels, les mesures d’interdiction varient néanmoins en fonction du bassin.

Le comité a par ailleurs acté la mise en place de batardeaux sur les prise d’eau de CANVIE ; la VIRENE SECOURS et la VIRE.

Le comité « ressources en eau » se réunira tous les mercredi, en formation plénière ou restreinte, pour évaluer la situation et graduer si besoin les mesures de restrictions. Par ailleurs, les services de l’État sont mobilisés pour anticiper l’organisation des moyens en cas de rupture d’alimentation en eau potable.

Restrictions par secteur

Concernant les zones en situation d’alerte, les mesures suivantes sont adoptées :



Concernant la zone en alerte renforcée, les mesures précédentes sont renforcées par les mesures suivantes :



Concernant la zone en crise, les mesures précédentes sont renforcées par les mesures suivantes :



Contrôle des mesures de restrictions

Afin de veiller au respect des restrictions des usages de l’eau, des contrôles seront réalisés par les inspecteurs de l’environnement des services de l’État dans le Calvados (DDTM et OFB).
Toute personne ne respectant pas les mesures de restrictions s’expose à une amende d’un montant de 1 500 €.

Foire aux questions sur la sécheresse en France