Contenu

Description du phénomène de retrait gonflement des argiles

 

Les phénomènes de retrait et de gonflement résultent des variations de teneur en eau des sols argileux. Le sol voit son volume diminuer ou augmenter en s’asséchant ou en s’humidifiant, entraînant des mouvements de terrains différentiels.

Ces variations de volume du sol se répercutent en surface en induisant des défauts de portance du terrain, ce qui peut conduire a des tassements différentiels suivis de dégâts (fissuration de murs suite à l’apparition de zones de vide, sous les fondations par exemple).

Ce phénomène affecte principalement les maisons individuelles, aux structures légères particulièrement vulnérables en raison de leurs fondations généralement superficielles et de leurs structures dimensionnées sans la prise en compte de cet aléa.

Il est donc essentiel de réduire le nombre de sinistres liés à ce phénomène, d’autant que l’application de règles de l’art simples et bien connues permet d’éviter tout sinistre. De plus, réaliser des fondations adaptées au moment de la conception du bâtiment est également moins coûteux qu’une reprise en sous-œuvre une fois le bâtiment construit.

Pour plus d’information, consulter le site géorisques